Dans le cadre d’un voyage d’études à Bruxelles, les étudiants du Master «Politiques Européennes» de Sciences Po Strasbourg organisent une conférence sur le thème de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE), en partenariat avec l’Association Nationale des Anciens Elèves de l’IEP de Strasbourg.

Alors que l’actualité européenne est dominée par la crise, la réforme de la gouvernance économique, l’union bancaire, ou les négociations budgétaires, parler de l’initiative citoyenne n’allait pas de soi: c’est pourtant le pari osé qu’ont voulu relever les étudiants de Sciences Po Strasbourg. Bien leur en a pris: on ne pouvait en effet rêver meilleur sujet pour entamer 2013, l’Année Européenne des Citoyens!

Organisée au Comité Economique et Social, cette conférence sera ouverte par son futur Président, M. Henri Malosse, lequel est tout sauf dénué d’intérêt pour cette question, puisqu’il a été le premier signataire de l’initiative citoyenne «Single Comunication Tariff» en décembre dernier.

Les festivités s’enchaîneront avec un panel de trois intervenants aux visions et expériences complémentaires: Charlotte Rive, responsable des questions institutionnelles au Secrétariat général de la Commission européenne, Tony Venables, Directeur du European Citizen Action Service, et Luca Copetti, Représentant du Comité Citoyen de «Fraternité 2020», première ICE enregistrée auprès de la Commission européenne. Le tout sera modéré par Mme Dorota Szeligowska, doctorante en théorie politique dans le Département de Science Politique de l’Université centre européenne (Central European University, Budapest).

Le temps d’une matinée, ce sera ainsi l’occasion de revenir sur les origines de l’ICE, le rôle qu’ont joué les revendications de la «société civile» et du Parlement européen dans la mise à l’agenda politique de cette question. Tout l’enjeu sera également, un an après sa mise en œuvre, d’analyser les premiers balbutiements de l’ICE: se révèle-t-elle un outil efficient? La Commission joue-t-elle un rôle de facilitateur dans l’émergence des Initiatives citoyennes? Les citoyens ont-ils réellement une influence dans les campagnes qui sont menées, ou n’est ce qu’un nouveau moyen pour des lobbies de se faire concurrence? Ce sont quelques-unes des interrogations qui conduiront les réflexions des différents intervenants.

A travers ce tableau, et le débat entre les intervenants et le public présent, ce sont en fait les questions, fondamentales, du déficit démocratique des institutions européennes, de leur légitimité auprès des citoyens, et de l’implication de ceux-ci dans le processus décisionnel européenne qui sera posé…or, à un peu plus d’un an des élections européennes, et alors que seulement un tiers des jeunes de moins de trente ans se sont rendus aux urnes en 2009, on peut se féliciter que des étudiants se saisissent de ces épineuses questions: chapeau à eux!

La conférence se tiendra le 11 janvier prochain de 9h30 à 13h dans la Salle VM3 du CESE (Comité économique et social européen, Rue van Maerlant 2, Bruxelles).

Inscription conseillée en cliquant sur ce lien

Lucas Buthion

Vice-président des Jeunes Européens, France

Young European Federalists [JEF]