Parti de l’initiative de six jeunes diplômées, “Break TrUE” est le sym­bole de la volonté d’agir pour la trans­for­ma­tion de l’Union européenne. Un point levé pour par­ticiper au redé­mar­rage de cette Union en panne, empêtrée dans une crise de plus en plus profonde.

L’Union européenne mon­tre de grandes dif­fi­cultés à résoudre et sur­mon­ter les crises économiques, poli­tiques, sociales et envi­ron­nemen­tales. Avec pour con­séquences un repli national et la perte de con­fi­ance des citoyens au pro­jet européen. L’Union peut être une force excep­tion­nelle mais il faut qu’elle redé­marre autrement. Elle doit par­venir à se réformer et inven­ter un mod­èle alter­natif. Devenir une pio­nnière, remet­tre le citoyen au cen­tre et l’accompagner dans ses projets.

A l’occasion de l’année européenne du citoyen 2013, Break TrUE veut met­tre face à face des européens de dif­férents hori­zons, ren­con­trés au cours de nos dif­férentes expéri­ences à Brux­elles, pour débat­tre du rôle que doit ou peut avoir le citoyen pour relancer la machine européenne.

C’est pourquoi ils organ­isent le 20 mars 2013 au 123 rue Royale à 19h un débat « Europe en panne, citoyens relançons la machine », animé par le jour­nal­iste Maroun Labaki.

L’ outils “initiative citoyenne” y sera présenté par Esther Durin, porteuse de l’Initiative européenne pour le pluralisme des médias en Belgique.

Le débat sera suivi par un con­cert Jazz

Plus d’informations sur le programme et les orateurs, sur le site Europeenpanne.eu.